Avertir le modérateur

25 avril 2008

La Chine et le Dalaï Lama vont reprendre le dialogue.

Le dialogue reprend entre la Chine et le Dalaï Lama

La Chine va reprendre les pourparlers avec le Dalaï Lama, interrompus depuis un an. C’est du moins ce qu’a annoncé vendredi un responsable politique chinois, sous couvert d’anonymat, à l’agence de presse officielle « Chine nouvelle ». Quelques semaines après la répression de la révolte des moines au Tibet, le porte-parole du gouvernement tibétain en exil, Thubten Samphel, a salué cette ouverture, sans pour autant confirmer avoir reçu une telle invitation du gouvernement chinois.

 

La Maison Blanche encourage le dialogue Franco-chinois 

La Maison Blanche s'est dit "heureuse" vendredi de la décision de la Chine de renouer le dialogue avec le dalaï lama. « C'est une chose que le président Bush a encouragé le président Hu Jintao à faire », a dit un porte-parole de la Maison Blanche, Gordon Johndroe. 

 

Moscovici critique Sarkozy sur le dossier chinois                                                                         

« Nicolas Sarkozy aurait pu être plus ferme », estime le député socialiste Pierre Moscovici, qui ajoute que la reprise annoncée du dialogue entre la Chine et le dalaï lama était due à l'opinion publique mondiale. « Il faut pas que ça soit un dialogue bidon », a-t-il averti à la suite de l’intervention télévisée du chef de l’Etat jeudi soir.

 

Un mouvement bouddhiste dissident accueille la flamme à Nagano

A l’arrivée de la flamme olympique à Nagano, au Japon, des centaines d'adeptes chinois et japonais du mouvement spirituel Falungong, interdit en Chine depuis 1999, ont crié leur hostilité au Parti Communiste chinois. Des manifestations pro-chinoises et pro-tibétaines, désormais indissociables des étapes de la flamme, ont également eu lieu le long du parcours, dont le début et la fin ont été fermés au public pour éviter les incidents.

 

Les Jeux menacés par Al Qaeda, selon Interpol 

Le secrétaire général d’Interpol, qui regroupe les polices de 186 pays, a estimé qu’une tentative d’acte terroriste durant les Jeux est « une réelle possibilité ». Les récentes manifestations au Tibet ont ajouté « des complications supplémentaires ». Autre crainte pour Interpol, une attaque d’Al Qaeda. Le gouvernement chinois accuse régulièrement des activistes ouïghours de préparer des attaques avec le soutien de l’organisation terroriste.

 

Alain Bernard qualifié pour les Jeux

 

La nouvelle star de la natation française a obtenu son billet pour le 100m nage libre des Jeux de Pékin. Il est devenu champion de France de la distance, jeudi à Dunkerque. Malgré une concurrence très relevée, le nageur d’Antibes a su mater ses adversaires. Il sera accompagné par Fabien Gilot en individuel, et prendra aussi part au relais 4*100 mètres nage libre. L’équipe française, très homogène, visera le podium olympique.

 

Pékin interdit de fumer aux JO 

Un fort contrôle sera mis en place dans les installations publiques à Pékin à partir du 1er mai 2008. Objectif : faire respecter l’interdiction de fumer. Exceptions : les restaurants, bars et cybercafés, où au moins 70% de leur espace doit être réservé aux zones non-fumeur. Les sanctions sont plutôt significatives, 10 yuans minimum (1,4 dollar) par personne et une amende de 1 000 à 5 000 yuans par institution.

 

Pénurie de billets réservés au public étranger

Pékin s’aperçoit qu’il n’y a pas assez de billets disponibles pour les membres de famille des sportifs étrangers, pour qu’ils puissent assister aux exploits de leurs proches. Les organisateurs sont à la recherche des billets supplémentaires pour atténuer le problème.

11 avril 2008

Boycott et hommes en bleu...

Clinton, Obama et McCain pour le boycott

Pour une fois, ils sont d’accord sur quelque chose. Tous les candidats à la présidentielle américaine se sont prononcés, à des degrés divers, en faveur du boycott de la cérémonie d’ouverture des Jeux. C’est Hillary Clinton qui avait lancé le bal mardi en demandant ouvertement au président Bush de la boycotter Elle a justifié son appel par les violences au Tibet et «le génocide au Darfour». Barack Obama lui a emboîté le pas le lendemain. John Mc Cain s’est contenté jeudi du service minimum en expliquant qu’il "aurait été prêt à boycotter la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Pékin s'il avait été président".
 

Les Français pour le boycott de la cérémonie d'ouverture, mais pas des Jeux

67% des Français s’opposent à la présence de la délégation officielle française à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Pékin si la situation se dégrade au Tibet, révèle un sondage Opinionway-Le Figaro-LCI publié vendredi 11 avril. En revanche, 64% des Français sont contre le boycott des JO.
 

Le Japon et l’Australie boycottent les hommes en bleu

Il n'y aura pas de forces de sécurité chinoises pour assurer la sécurité de la torche pendant qu'elle sera en Australie", a déclaré le Premier ministre australien, Kevin Rudd,. Sans doute une manière de se prémunir du fiasco sécuritaire observé à Londres et à Paris au passage de la flamme. Les « hommes en bleu », officiellement membres de la police armée populaire (PAP) chinoise, ont également été déclarés indésirables au Japon par le chef de la police nippone.

Une prix Nobel de la Paix refuse de porter la flamme

Wangari Maathai ne participera pas au relais de la flamme olympique. La prix Nobel de la paix 2004 devait la porter dimanche à Dar-es Salaam, en Tanzanie. Elle veut faire pression sur la Chine pour qu ‘elle respecte les Droits de l’homme. Elle espère que la Chine et le monde entier entendront la voix des Tibétains.

La Chine fait face à des menaces terroristes 

La Chine «fait face à une menace terroriste réelle», ont annoncé les autorités chinoises jeudi. La police affirme avoir démantelé un groupe terroriste dans la région musulmane du Xinjiang. Ce réseau de 45 personnes envisageait de kidnapper des athlètes et des touristes pendant les JO. Il préparait aussi des attaques suicide dans plusieurs villes chinoises. Les spécialistes, comme Jean-Luc Domenach, de la communauté internationale minimisent ces risques d’attentats, soulignant que la Pékin en profiterait pour renforcer la sécurité et les contrôles dans le pays.

23 mars 2008

Départ de la flamme olympique: 5 mois de “grandeur chinoise” au programme

On l'a dit et redit, ces Jeux seront l'occasion pour la Chine de montrer un visage moderne et fraternel au reste du monde. Les autorités de Pékin veulent en profiter pour diffuser l'image d'une nation triomphante, capable d'exploits aussi bien sportifs que techniques. Le relais de la flamme olympique ne déroge pas à cette règle du gigantisme.

La flamme qui sera allumée le 24 mars 2008 à Olympie effectuera ainsi le plus long relais de l'histoire des Jeux (130 jours). Autre record battu, le nombre de relayeurs. La Chine a sélectionné près de 21 880 personnes, sportifs de renom ou non. D'après la belle rhétorique du parti communiste chinois, on pourra compter cette année sur “des travailleurs modèles, des scientifiques, des entrepreneurs excellents, des personnalités connues et des travailleurs” pour transporter le flambeau.

Ils se le transmettront – à pied, à cheval, à vélo, en courant... - sur un parcours de plus de 137 000 kilomètres. Même si le nombre de relayeurs allait régulièrement croissant, celui-ci stagnait généralement aux alentours de 12 000- 13 000 personnes lors des dernières éditions.

6b049050ac30f86887da0a3669e2c0ca.jpgEt si le relais de la flamme bat le record du plus long trajet aérien – à bord d'un avion spécialement équipé de lampes de sécurité protégeant la flamme – ce n'est rien à côté de l'ascension du Mont Qomolangma, plus connu sous le nom de Mont Everest ( 8 844,43 mètres). 76f93790adf779c9cb2e42ae218d5edc.gif

La torche a ainsi fait l'objet d'innovations toutes particulières afin que la flamme puisse survivre à la rudesse de l'Everest, mais surtout pour qu'elle reste flamboyante dans un air si pauvre en oxygène. Les organisateurs expliquent poétiquement que la  flamme olympique résistera aux vents puissants, fortes pluies,  grêles soudaines et à l'air raréfié pour brûler brillamment et  magnifiquement sur le plus haut sommet du monde, le Mont Qomolangma”.

Pour assurer la retransmission télévisée en direct de l'évènement, les autorités chinoises ont équipé la zone d'antennes relais. Mais on n'en oublie pas pour autant les bonnes vieilles habitudes, il y aura tout de même un léger différé en cas d'évènement “imprévu”. Pendant les répétitions, des défenseurs de la cause tibétaine avaient déployé une banderole Un seul monde, un seul rêve, Tibet libre 2008 “.

Autre précaution, un strict contrôle des voies d'accès à l'Everest. La route chinoise jusqu'au toit du monde sera fermée du 1er au 10 mai afin d'éviter toute manifestation malvenue lors de l'ascension de la flamme. La Chine est même parvenue à convaincre son voisin népalais de fermer lui aussi sa voie d'accès vers l'Everest ainsi que vers les sommets les plus proches.

Et avec les récents évènements au Tibet; les autorités chinoises auront fort à faire pour que rien ne vienne gâcher cette belle mécanique. Matt Whitticase, du mouvement Free Tibet Campaign promettait récemment des "manifestations majeures" contre "l'utilisation triomphaliste par la Chine de la flamme olympique". En Grèce, d'où partira la flamme, le gouvernement s'active pour que les opposants au régime communiste ne viennent pas troubler la cérémonie.

Le parcours de la torche prend donc une tournure éminemment politique. Bien loin du thème du relais - “un voyage en harmonie” - et de l'hymne de la flamme, le déjà fameux “Allume le feu sacré, propage notre rêve”.

 

Sylvain Mouillard

14 mars 2008

L'actualité de la semaine

La répression s’accentue au Tibet 

A Lhassa, la situation actuelle est de plus en plus tendue entre les moines et les policiers locaux. Le dernier bilan fait état de plusieurs morts à Lhassa.

Une semaine de contestation des Tibétains en exil 

Les Tibétains en exil ont manifesté, toute la semaine, dans le monde entier à l’occasion du 49e anniversaire du soulèvement de Lhassa, la capitale du Tibet. A Marseille par exemple, une manifestation s’est déroulée le samedi 8 mars à l’appel de l’association Alternative tibétaine, qui dénonce « la répression et la colonisation sur le Toit du monde ».

Les exilés tibétains en Inde « ont manifesté le jeudi 13 mars dans le nord pour protester contre les JO ».  « La police a arrêté une centaine de Tibétains qui réclamaient l'indépendance de la région himalayenne ». C’est en Inde que les exilés tibétains sont le plus nombreux.

Le toit du monde sous contrôle ? 

Conséquence de l’agitation croissante autour de la question tibétaine : une protection ultra-renforcée de l’Everest, qui doit accueillir la flamme olympique le 10 mai. La polémique enfle depuis le début de la semaine: des sites d’alpinisme ont expliqué que la Chine compte interdire toute expédition étrangère durant cette période, traditionnellement très fréquentée par les alpinistes. Raison officielle : les risques de pollution et de sécurité liés à l’affluence exceptionnelle provoquée par la caravane olympique. Crainte officieuse : des manifestations pro-tibétaines trop voyantes le jour de l’événement. L’Association tibétaine de la montagne a publié un démenti mercredi… suivi du témoignage contradictoire d’un tour-operator népalais, qui organise des expéditions dans l’ Himalaya. 

La Chine a aussi son « super ministère » de l’environnement ! 

Indispensable à l’édification d'une « société harmonieuse » pour le président chinois, la protection de l’environnement est désormais une priorité en Chine. Le Figaro relate la future création par les autorités chinoises d’un « ministère entièrement dédié à l'environnement ». Une manière de redorer le blason du pays, un des plus gros pollueurs mondiaux, sur la scène internationale.

Le très officiel Quotidien du Peuple l’explique, cette création  « reflète le changement de pensée et la prise de conscience exacerbée envers le besoin d'une croissance mieux gérée ». Cette prise en compte de l’environnement suscite quelques résistances, notamment de la part de certaines provinces ou encore du super ministère de l’Industrie, pour qui la croissance est bien la priorité.

Andy Roddick forfait aux Jeux

Andy Roddick, numéro 6 mondial, a annoncé le 12 mars qu’il ne participerait pas aux JO de Pékin cet été. Le joueur de tennis américain préfère se concentrer sur sa préparation pour l’US Open. Il veut défendre son titre à l’Open de Washington qui se déroule du 11 au 17 août, en plein milieu des JO. Dans un communiqué publié par les organisateurs de ce dernier, le tennisman explique que « défendre [son] titre à Washington est la meilleure préparation pour un autre titre en grand chelem ». L’US Open se déroulera à New York du 25 août au 7 septembre.

Menace terroriste sur les Jeux?

Les autorités chinoises clament avoir déjoué un attentat terroriste contre le JO. C’était un projet d’un attentat contre un avion assurant la liaison entre le capitale du Xinjiang, une province séparatiste musulmane du pays, et Pékin. Les organisations de défense des droits de l'homme ont pour leur part constamment accusé Pékin de mener une répression dans le Xinjiang. Certains affirmaient que la Chine cherchait prétexte de la "guerre contre la terreur" pour faire taire ceux qui s'opposent au régime.

Clooney après Spielberg...

La star américaine fait pression sur Omega, le chronométreur officiel des Jeux olympiques de Pékin dont il assure la promotion, pour que le fabricant de montres dénonce publiquement la politique de la Chine au Soudan. "J'ai demandé, et je continuerai à le faire, à la Chine d'utiliser son pouvoir d'influence considérable auprès du gouvernement du Soudan", a souligné mardi 11 mars George Clooney. Nick Hayek, directeur général du groupe Swatch, propriétaire d'Omega, a affirmé le même jour que sa société avait abordé la question du Darfour avec l'acteur. 

En février, le réalisateur américain Steven Spielberg avait cessé sa collaboration avec les organisateurs des JO de Pékin pour les cérémonies d'ouverture et de clôture, pour les mêmes raisons. De plus, George Clooney, Matt Damon, Brad Pitt et Don Cheadle, les acteurs de la trilogie des Ocean ont financé, à travers leur association "Not on our watch", 320 000 euros pour que le Programme alimentaire mondial (PAM) puisse continuer à acheminer de l'aide au Soudan.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu