Avertir le modérateur

13 mars 2008

Comment les athlètes vont-ils se nourrir pendant les JO?

Les scandales alimentaires impliquant les produits chinois se multiplient depuis plusieurs mois : contamination par pesticides ou médicaments pour animaux, nourriture avariée… Malgré ces scandales, Pékin a toujours promis la sécurité alimentaire comme le rapporte l’AFP.  Pas suffisant pour faire taire les interrogations quant à la nature et l’origine des aliments consommés par les athlètes lors des prochains Jeux Olympiques de Pékin.

Le Comité olympique américain (USOC) planifierait tout un système d’importation de nourriture pour que ses athlètes ne mangent aucun produits locaux pendant la compétition. Cette décision répond à la découverte de Frank Puleo, un traiteur américain travaillant pour l’USOC, envoyé en Chine : des taux extrêmement élevés de stéroïdes dans un blanc de poulet mesurant 36 cm. « Nous l’avons fait analyser, et il avait une telle teneur en stéroïdes que nous n’aurions jamais pu en donner aux athlètes. Ils auraient tous été contrôlés positifs » a-t-il déclaré au New York Times.

Les sportifs sont responsables de ce qu’ils mangent

L’USOC prend très au sérieux les risques de contaminations et encourage les athlètes américains à être très vigilant quant à la nourriture qu’ils mangent. Le Comité rappelle que selon le Code l’Agence mondiale anti-dopage (format PDF), « les sportifs sont responsables de ce qu’ils ingèrent », peu importe la source.

Le Comité américain est très soucieux du bien-être de ses athlètes. Il a choisi l’Université Normale de Pékin comme centre d’entraînement, séparé du village olympique officiel. Il aurait également demandé aux athlètes quels aliments ils aimeraient avoir à disposition. Selon le journal de l’Université du Maryland, The retriever weekly, le nageur Michael Phelps, multiple médaillé d’or, aurait demandé des « crabes du Maryland et des gâteaux de crabes ». Les Etats-Unis ne sont pas les seuls à s’inquiéter de l’alimentation de leurs athlètes. Un officiel du Comité olympique australien a défini la sécurité alimentaire comme « le problème numéro un auquel nos équipes seront confrontées. L’Australie devrait, elle aussi, importer une partie de leur nourriture.

Les aliments chinois seront suivis de « la ferme à la fourchette »

La Chine a répondu aux critiques en désignant 36 entreprises comme fournisseurs exclusifs d’aliments pour les athlètes, selon BBC News. Les aliments, cultivés dans des fermes utilisant peu de produits chimiques, seront suivis « de la ferme à la fourchette » avec un système GPS. Le pays hôte fait tout pour écarter les critiques et plaire aux athlètes.

Déjà il y a un an, CCTV, la chaîne de télévision chinoise, expliquait qu’en plus d’être de bonne qualité, la nourriture servie aux athlètes serait à  70% internationale pour être au goût du plus grand nombre. Dans cette même optique, environ 1000 cuisiniers chinois, comme ceux du reportage de la BBC, iront en Angleterre pour apprendre les bases de la gastronomie occidentale.

Kéthévane Gorjestani

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu