Avertir le modérateur

11 avril 2008

Boycott et hommes en bleu...

Clinton, Obama et McCain pour le boycott

Pour une fois, ils sont d’accord sur quelque chose. Tous les candidats à la présidentielle américaine se sont prononcés, à des degrés divers, en faveur du boycott de la cérémonie d’ouverture des Jeux. C’est Hillary Clinton qui avait lancé le bal mardi en demandant ouvertement au président Bush de la boycotter Elle a justifié son appel par les violences au Tibet et «le génocide au Darfour». Barack Obama lui a emboîté le pas le lendemain. John Mc Cain s’est contenté jeudi du service minimum en expliquant qu’il "aurait été prêt à boycotter la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Pékin s'il avait été président".
 

Les Français pour le boycott de la cérémonie d'ouverture, mais pas des Jeux

67% des Français s’opposent à la présence de la délégation officielle française à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Pékin si la situation se dégrade au Tibet, révèle un sondage Opinionway-Le Figaro-LCI publié vendredi 11 avril. En revanche, 64% des Français sont contre le boycott des JO.
 

Le Japon et l’Australie boycottent les hommes en bleu

Il n'y aura pas de forces de sécurité chinoises pour assurer la sécurité de la torche pendant qu'elle sera en Australie", a déclaré le Premier ministre australien, Kevin Rudd,. Sans doute une manière de se prémunir du fiasco sécuritaire observé à Londres et à Paris au passage de la flamme. Les « hommes en bleu », officiellement membres de la police armée populaire (PAP) chinoise, ont également été déclarés indésirables au Japon par le chef de la police nippone.

Une prix Nobel de la Paix refuse de porter la flamme

Wangari Maathai ne participera pas au relais de la flamme olympique. La prix Nobel de la paix 2004 devait la porter dimanche à Dar-es Salaam, en Tanzanie. Elle veut faire pression sur la Chine pour qu ‘elle respecte les Droits de l’homme. Elle espère que la Chine et le monde entier entendront la voix des Tibétains.

La Chine fait face à des menaces terroristes 

La Chine «fait face à une menace terroriste réelle», ont annoncé les autorités chinoises jeudi. La police affirme avoir démantelé un groupe terroriste dans la région musulmane du Xinjiang. Ce réseau de 45 personnes envisageait de kidnapper des athlètes et des touristes pendant les JO. Il préparait aussi des attaques suicide dans plusieurs villes chinoises. Les spécialistes, comme Jean-Luc Domenach, de la communauté internationale minimisent ces risques d’attentats, soulignant que la Pékin en profiterait pour renforcer la sécurité et les contrôles dans le pays.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu